Au fil de la Véloroute du Rhin

vélroute du rhin

L’EuroVelo 15 suit sur environ 1 300 km le cours du fleuve de sa source à son estuaire en traversant 6 pays : la Suisse, Liechtenstein, Autriche, Allemagne, France et Pays-Bas. Inlassable voyageur vélo et auteur de nombreux ouvrages touristiques, Nicolas Moreau-Delacquis, qui a pédalé sur l’intégralité de la véloroute du Rhin, vous dévoile les 10 plus beaux coins de la Véloroute du Rhin. De quoi rêver à de futures escapades estivales ou automnales.

Le grand canyon

Dans le canton suisse des Grisons, alors que le jeune Rhin a encore une allure d’impétueux torrent montagnard, la route se cabre brusquement pour découvrir sur une quinzaine de kilomètres des falaises blanches et grises hautes de 400 mètres. Tout en bas dans les gorges, les voitures rouges des chemins de fer rhétiques se faufilent dans la roche sur une voie unique.

Le Grand Canyon

Le pays de Heidi

Au milieu d’un décor naturel idyllique, en surplomb des vignes, le village de Maienfeld cultive le souvenir de l’héroïne imaginée à la fin du XIX ème siècle avec ses vergers, ses alpages, ses fermes, et ses chalets pittoresques, au travers d’un parcours thématique, d’un musée et nombreuses animations.

Au pays d’Heidi

Chez les princes de Vaduz

Baignée par le Rhin, et accessible par un pont couvert typique réservé aux vélos et aux piétons, la principauté du Liechtenstein mérite le détour. Le château princier veille au-dessus de la capitale. On peut aussi se rendre dans les villages voisins ou grimper vers la station de ski de Malbun (1 600 m).

Pont de Liechtenstein

Le lac de Constance

L’itinéraire longe les paisibles berges méridionales gorgées de soleil de cette petite mer intérieure (54 000 hectares) avec la ville patrimoniale de Constance. On peut faire le tour complet en suivant le fléchage cyclable (330 km). Avec la possibilité de partir en bateau avec son vélo découvrir les autres îles et cités touristiques.

Autour du lac de Constance
Ile de Lindau

Stein-am-Rhein

Caractéristiques de la région, les façades historiques du village helvète sont richement décorées d’enseignes, de colombages et de peintures figuratives. Un véritable festival de couleurs de tous styles : médiéval, Renaissance, baroque, Art nouveau.

Stein Am Rhein

Les chutes du Rhin

Entre Bâle et le lac de Constance, près de Schaffhausen, cet extraordinaire verrou rocheux génère les cascades les plus puissantes d’Europe. Sur un front de 150 mètres, elle s’abattent avec fracas de 23 mètres de hauteur. Un spectacle fascinant, avec la possibilité de se rendre en bateau dans l’écume et les remous au cœur des chutes.

Les chutes du Rhin

Un tour à Strasbourg à vélo

Le vélo est le moyen idéal pour arpenter les différents quartiers touristiques avec un exceptionnel réseau balisé, permettant également des échappées vers Kehl, dans l’Allemagne voisine. De la cathédrale à la Petite France, en passant par les parcs et les édifices impériaux, le dépaysement est permanent.

Quai Strasbourg

Les châteaux romantiques allemands

Entre Rüdesheim et Coblence, les rives du Rhin sont scandées par une trentaine de forteresses et de châteaux de tous styles, souvent grandioses. Le plus insolite est celui de Pfalzgrafenstein, posé sur un îlot tel un navire de guerre. Les plus prestigieux sont ceux de Marksburg, et de Stolzenfels. Au pied de son rocher, la statue de la Lorelei évoque légende, musique et poésie.

château de Pfalzgrafenstein
Château de Marksburg
Lorelei

Les moulins de Kinderdijk

Aux Pays-Bas, encore loin de l’agitation portuaire de Rotterdam, ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco illustre parfaitement le patient défi de l’homme pour lutter contre la montée des eaux. Dans un dédale de canaux et de polders, la piste cyclable longe l’élégant alignement des 19 moulins à vent, dont certains datent du XVIII ème siècle.

Moulins de Kinderdijk

Les bacs du Rhin

Avec son cours large et souvent sauvage, le fleuve ne comporte pas beaucoup de ponts. Pour passer d’une rive à l’autre, il faut régulièrement emprunter des bacs, souvent étonnants, pour une petite évasion nautique.

Bac
Nicolas

Pour découvrir la Véloroute du Rhin à vélo, retrouvez les 2 véloguides conçus par Nicolas Moreau Delacquis aux éditions Ouest France :

>> Tome 1 d’Andermatt à Karlsruhe

>> Tome 2 de Karlsruhe à Hoek van Holland

  • 288 pages au total
  • 35 étapes entre 21 km et 66 km
  • 1 487 km en tout pour l’intégralité de l’itinéraire du sud vers le nord, de la source à l’estuaire
  • 663 km pour le tome 1 et 824 km pour le tome 2
  • Plus 7 escapades touristiques entre 26 km et 53 km soit 246 km au total
  • Echappées à Saint-Gall, Fribourg, Colmar, Europa-Park, Baden-Baden, Heidelberg, La Haye
  • 65 mises en lumière de villes, musées ou sites naturels d’exception
  • 76 cartes détaillées
  • 232 photos
  • 429 adresses d’hébergement
  • 300 adresses de vélocistes

>> Découvrir d’autres véloroutes en Europe

3 Replies to “Au fil de la Véloroute du Rhin”

  1. Magnifique promenade visuelle de ce véloroute. Ma fille passe une grande partie de son temps en Allemagne, en Bavière, et en effet m’explique souvent la  » grandeur » des lieux. Très belle écriture des textes.

  2. Bonjour,
    Tout cela donne bien envie d’y aller, mais je suppose que la 1ère partie comporte beaucoup de dénivélées posititives ?
    Cordialement,
    Isabelle

  3. Bonjour, en réalité il n’y a pas tant de difficultés que cela.
    Pour le départ Andermatt est dans une vallée il y a un col de 10,6 km à 5,7 % de moyenne à franchir (Oberalppass). Mais le train qui prend les vélos passe aussi au sommet du col ! En Suisse les trains grimpent un peu partout dans les montagnes. Après au bout de 66 km il y a le grand canyon à passer avec 3 côtes : celle de Valendas 3,1 km entre 3 et 4 %, celle de Carnifels 2,3 km à 6 %, celle du belvédère de Zault 1,9 km à 4 %. Donc rien de trop méchant même en étant chargé comme un mulet en faisant des pauses photos, tellement c’est beau.
    Et là encore le train longe le torrent et file jusqu’à Chur (Coire).
    Plus loin dans les vignes du pays de Heidi, il y a de légères côtes, et quelques vallonnements entre les chutes du Rhin, dès que la véloroute s’écarte du Rhin.
    En résumé sur toute la véloroute du Rhin, on va dire que l’itinéraire est complètement plat à plus de 95 %.
    Bien cordialement, Nicolas

Laisser un commentaire